•  Ce matin je fais un point sur le salon de la nature et j’envoie des informations à une vingtaine d’exposants. Nous attendons Ali.

    ANFOUD le couscous chez ALI le 30 janvier

    le jardin

    ANFOUD le couscous chez ALI le 30 janvier

    la réserve d'eau

    Il arrive vers 11h30 et nous partons visiter son jardin, où il y a encore des tomates, du piment, des oignons. Il a creusé un puits de 70 m de profondeur et a mis en place un système d’arrosage pour sa luzerne et aussi du goutte à goutte pour les oliviers. Il construit de partout. Il veut construire dans le jardin un bâtiment de plusieurs pièces.

    ANFOUD le couscous chez ALI le 30 janvier

    ANFOUD le couscous chez ALI le 30 janvier

    à table

     

    Nous allons ensuite manger le couscous, il est un peu tard et on nous attend. Il a invité le couple de Français qui habite à côté de chez lui : Jocelyne et Alain, ainsi que 2 Françaises qui habitent pas loin, 6 mois ici (hiver) et 6 mois à Narbonne (été). Avec le couscous ils boivent du lait caillé. Nous buvons de l’eau.

    ANFOUD le couscous chez ALI le 30 janvier

    Ensuite c’est le thé traditionnel. Puis Ali nous ramène au camping.

    ANFOUD le couscous chez ALI le 30 janvier

     

    les maisons troglodytes

    ANFOUD le couscous chez ALI le 30 janvier

    l'océan déchaîné

    Nous allons visiter les maisons troglodytes et pouvons admirer l’océan et surtout les vagues énormes.

    ANFOUD le couscous chez ALI le 30 janvier

    Le vent violent nous envoie du sable dans les yeux ! Demain direction le Sahara, mais nous n’irons pas trop loin car Mirleft et Sidi Ifni semblent intéressants.


    1 commentaire
  • 29 janvier : retrouvailles avec Ali

    29 janvier, Takat vers Aglou chez ALI

    29 janvier, Takat vers Aglou chez ALI

    29 janvier, Takat vers Aglou chez ALI

                                   la Médina de Tiznit

                                          quelques photos sur la route

    Nous allons de Takat jusqu’à Aglou plage où le camping est plein, mais il y a de la place sur une annexe.

    Nous prenons le taxi pour rendre visite à Ali, un ami avec lequel j’ai travaillé 23 ans en Normandie.

    29 janvier, Takat vers Aglou chez ALI

    Ali André Monique

    29 janvier, Takat vers Aglou chez ALI

    Ali Smina André Monique

    29 janvier, Takat vers Aglou chez ALI

    Monique Smina Malika 

    Nous nous rappelons du village, ANFOUD et nous trouvons finalement la demeure d’Ali que nous retrouvons après 6 ans. Son épouse est là également, ils vont bien et leur fille Malika est ici pour 3 mois. Elle habite en France la maison que nous avons habitée en 1968 lorsque nous avons débarqué en Normandie.

    29 janvier, Takat vers Aglou chez ALI

    les moutons d'Ali

    Monique visite la bergerie et moi je discute du bon vieux temps avec Ali et des mésaventures du temps passé. Il souhaite le bonjour au Chinois Vert comme il l’appelle, c'est-à-dire notre Ami « BILL ». ceux qui le connaissent comprendront.

     Ce soir, nous mangeons la tajine de boeuf.

    Demain rendez vous à 12h pour le couscous.


    3 commentaires
  • 28 janvier, Essaouira vers Takat (Tiznit)

     

    Nous décidons de ne pas aller jusqu’à Aglou, mais de nous arrêter au camping de Takat chez Monique et jacky. Un camping qui a ouvert il y a deux mois et qui semble très correct. Nous y arrivons vers 16h30.

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    plage d'Agadir

     

    Nous prenons la nationale 1 jusqu’à Agadir. Plus nous approchons d’Agadir, plus il y a de campings cars et de surfeurs et plus le thermomètre grimpe malgré un petit vent frais.

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    le pays de l'Argan

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    les arganiers

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    chèvre dans l'arbre

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    village et bananiers

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    bananiers

     

    De très beaux paysages de bord de mer, des chèvres dans les arganiers, des troupeaux de dromadaires, des vendeurs d’huile d’argan et de miel, des bananiers, c’est la route.

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    partout de belles vues sur l'océan

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    Agadir

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    attention

     

    Nous faisons nos courses à la Marjane d’Agadir qui est un supermarché comme chez nous.

     

    Nous prenons un couple de camping caristes en auto stop qui nous amène au camping.

     

    Accueil de Monique très sympathique.

     


    2 commentaires
  • 27 janvier : ESSAOUIRA, la bien gardée, jolie ville, la marqueterie.

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite d'ESSAOUIRA

     

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite d'ESSAOUIRA

     

    Visite d'ESSAOUIRA

    Aujourd’hui, nous consacrons la journée à la visite de la ville. Essaouira est une ville entourée de remparts, c’est un port de pêche, avec des chalutiers et une nuée de mouettes. Beaucoup de maisons blanches aux toits plats avec des huisseries bleues et des minarets. Nous visitons en premier la grande avenue Moulay El  Hassan avec ses magasins de chaque côté, puis ensuite les remparts.

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite d'ESSAOUIRA

    Beaucoup de magasins de marqueterie, fait avec du bois de thuya, de racines aussi, incrustée de bois de citronniers, d’ébène, de fil de cuivre et de nacre. Egalement des magasins d’artistes peintres, de vêtements etc…

    Visite d'ESSAOUIRA

    Nous allons manger sur le port du poisson grillé bien sûr : crevettes, calamars, sardines, gambas, soles, homard.

    Visite d'ESSAOUIRA

     

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite du port, avec ses nuées de mouettes

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite d'ESSAOUIRA

    puis nous allons nous promener dans la Médina classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, nous nous enfonçons dans les petites ruelles et nous retournons acheter quelques babioles.

    Il a fait du soleil toute la journée avec comme toujours à Essaouira du vent.

     

    Les photos parlent d’elles mêmes.


    4 commentaires
  • Reportage chez Younes NAAMANE à Safi.

    Chez Younes à Safi

    Mon ami Driss m’a conseillé de rendre visite à Younes qui est un très bon colombophile à Safi, la ville des poteries. Nous voilà donc partis chez Younes où nous rencontrons Djamel BOUKILI, le roi des forums ! Il est présent sur tous les forums, en particulier sur Mondial pigeons.

    Younes est promoteur immobilier, il travaille avec son père. Il a vécu en France de 1999 à 2006 puis à réintégrer le domicile familial pour aider son père. Il joue à pigeons pour son plaisir, il adore les pigeons et c’est son père qui lui a inoculé le virus en lui offrant des pigeons alors qu’il n’avait que 7 ans. Il élève également des chevaux tels des purs sang arabes etc…

    Chez Younes à Safi

    Les installations de Younes sont simples, mais bien entretenues par l’ami Djamel appelé BOUKILI LOFT sur tous les forums. Les installations sont à l’écart de la ville et dans un cadre idyllique. Construits au dessus des écuries, les colombiers de voyage sont idéalement placés.

    Chez Younes à Safi

     

    Chez Younes à Safi

    un repro

     

    Chez Younes à Safi

    les repro

    Les colombiers de reproducteurs sont au sol avec une vaste volière qui permet une bonne aération et donc une excellente santé pour les géniteurs. Younes s’est approvisionné chez les meilleurs en Belgique et dans le Nord de la France chez André Deguillage. J’ai pris en main quelques reproducteurs et aussi quelques voyageurs et j’ai trouvé des pigeons très légers et surtout bien équilibrés. Je comprends que certains de ces athlètes aient fait des prix de tête à plus de 800 km ! Les pigeons sont déjà en forme, une peau très rose et ils sont prêts à affronter les joutes de 100 à 860 km.

    Chez Younes à Safi

     

    une championne

    Chez Younes à Safi

     

    Chez Younes à Safi

    le macôt

    Chez Younes à Safi

    le Belge

    Younes a décidé de se spécialiser dans les concours de vitesse et demi-fond, mais il garde 20% de ses voiliers pour le fond. Il a donc investi particulièrement dans des pigeons rapides et les concours vont démarrer début février d’où déjà la mise en forme des athlètes. Il jouera les concours de 100 à 700 km et gardera quelques pigeons en grand fond. C'est-à-dire que ces derniers seront lâchés dans le Sahara et devront affronter le vent et la chaleur pour rentrer au bercail.

    Chez Younes à Safi

    Après la visite des colombiers, nous allons prendre un petit repas et c’est l’occasion pour moi de faire l’interview de notre hôte du jour.

     

    Comme c’est agréable de rencontrer des amateurs qui aiment le pigeon et qui en plus sont très sympathiques. Je reviendrai à Safi pour rendre visite à Younes sans oublier Djamel qui prend soin des pigeons avec beaucoup de professionnalisme.


    2 commentaires