• 28 janvier, Essaouira vers Takat (Tiznit)

     

    Nous décidons de ne pas aller jusqu’à Aglou, mais de nous arrêter au camping de Takat chez Monique et jacky. Un camping qui a ouvert il y a deux mois et qui semble très correct. Nous y arrivons vers 16h30.

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    plage d'Agadir

     

    Nous prenons la nationale 1 jusqu’à Agadir. Plus nous approchons d’Agadir, plus il y a de campings cars et de surfeurs et plus le thermomètre grimpe malgré un petit vent frais.

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    le pays de l'Argan

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    les arganiers

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    chèvre dans l'arbre

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    village et bananiers

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    bananiers

     

    De très beaux paysages de bord de mer, des chèvres dans les arganiers, des troupeaux de dromadaires, des vendeurs d’huile d’argan et de miel, des bananiers, c’est la route.

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    partout de belles vues sur l'océan

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    Agadir

    28 janvier: Assaouira vers Takat

    attention

     

    Nous faisons nos courses à la Marjane d’Agadir qui est un supermarché comme chez nous.

     

    Nous prenons un couple de camping caristes en auto stop qui nous amène au camping.

     

    Accueil de Monique très sympathique.

     


    2 commentaires
  • 27 janvier : ESSAOUIRA, la bien gardée, jolie ville, la marqueterie.

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite d'ESSAOUIRA

     

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite d'ESSAOUIRA

     

    Visite d'ESSAOUIRA

    Aujourd’hui, nous consacrons la journée à la visite de la ville. Essaouira est une ville entourée de remparts, c’est un port de pêche, avec des chalutiers et une nuée de mouettes. Beaucoup de maisons blanches aux toits plats avec des huisseries bleues et des minarets. Nous visitons en premier la grande avenue Moulay El  Hassan avec ses magasins de chaque côté, puis ensuite les remparts.

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite d'ESSAOUIRA

    Beaucoup de magasins de marqueterie, fait avec du bois de thuya, de racines aussi, incrustée de bois de citronniers, d’ébène, de fil de cuivre et de nacre. Egalement des magasins d’artistes peintres, de vêtements etc…

    Visite d'ESSAOUIRA

    Nous allons manger sur le port du poisson grillé bien sûr : crevettes, calamars, sardines, gambas, soles, homard.

    Visite d'ESSAOUIRA

     

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite du port, avec ses nuées de mouettes

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite d'ESSAOUIRA

    Visite d'ESSAOUIRA

    puis nous allons nous promener dans la Médina classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, nous nous enfonçons dans les petites ruelles et nous retournons acheter quelques babioles.

    Il a fait du soleil toute la journée avec comme toujours à Essaouira du vent.

     

    Les photos parlent d’elles mêmes.


    4 commentaires
  • 26 janvier, visite chez Younes Naaman et en route pour Essaouira

    26 janvier chez Younes puis ESSAOUIRA

    Djamel André Younes

     

    Younes vient nous chercher à 10h et nous le suivons jusqu’à sa ferme où il élève des chevaux et des voyageurs. C’est un passionné des pigeons voyageurs. Nous y rencontrons Djamel BOUKILI qui aide Younes dans ses tâches quotidiennes.

    26 janvier chez Younes puis ESSAOUIRA

    Nous visitons ses colombiers, je prends quelques pigeons en main, les meilleurs bien sûr, puis nous allons manger ensemble avant de prendre la route pour Essaouira.

    26 janvier chez Younes puis ESSAOUIRA

    26 janvier chez Younes puis ESSAOUIRA

    une villa

    Nous empruntons la route de bord de mer qui est correcte et cela nous permet de pouvoir visiter les petits villages et surtout la beauté du paysage en bord de mer. Beaucoup de jolies villas isolées et à vendre, pourtant elles sont récentes. Après les rochers, nous trouvons de belles plages de sable.

    26 janvier chez Younes puis ESSAOUIRA

    26 janvier chez Younes puis ESSAOUIRA

    village de pêcheurs

     

    Nous découvrons les arganiers et les chèvres qui montent aux arbres. Les agriculteurs travaillent dans les champs et pourtant c’est dimanche. Les plaines de bord de mer sont fertiles et très cultivées.

    26 janvier chez Younes puis ESSAOUIRA

    Beaucoup d’ânes sur la route. Finalement tout est calme, les villas et hameaux sont assez isolés. Nous arrivons à Essaouira et ratons le camping. Par contre, un parking est rempli de camping cars, plus de 50. Nous faisons demi-tour pour retrouver le camping. Il reste peu de places etnous n’aurons pas d’électricité, ce qui n’est pas un problème. Internet passe bien, mais skype ne passe pas. Nous pensons rester jusqu’à mardi matin pour visiter cette jolie ville. Par contre, pour Agadir, je n’irai pas rencontrer le colombophile car il ne parle pas français.

     

    Une bonne nuit au calme et demain on va goûter le poisson d’Essaouira.


    votre commentaire
  • Visite de Safi et ses poteries le 25 janvier.

     

    visite de SAFI et des potiers

    la tajine géante

     

    Nous partons en petit taxi pour la « Tajine », c’est un monument représentant une tajine géante.

    visite de SAFI et des potiers

    visite de SAFI et des potiers

    le musée de la céramique

     

    Ensuite nous descendons vers le musée de la céramique qui est fermé pour travaux. Nous décidons alors de visiter le vieux village des artisans potiers. C’est vraiment artisanal et nous pouvons discuter avec les potiers.

    visite de SAFI et des potiers

    vers le vieux village

    visite de SAFI et des potiers

    l'argile sèche au soleil

    visite de SAFI et des potiers

    la cuisson

    visite de SAFI et des potiers

    les tuiles

    visite de SAFI et des potiers

    village vu d'en haut

     

    Ils reçoivent l’argile en blocs, le cassent à la main avec un marteau. Ensuite ils mettent les morceaux dans l’eau et çà devient comme de la glaise malléable. Puis ils l’étalent  sur le sol et la malaxent avec les pieds. Ils laissent sécher 2 jours en fonction du temps. Ensuite ils la débitent en morceaux, la déposent les uns sur les autres pour que l’eau s’évacue. Enfin ils livrent les morceaux aux potiers qui façonnent les pots, les plats etc…

    visite de SAFI et des potiers

    soyez les bienvenues

     

    Pendant cette visite, j’ai aperçu une volée de pigeons et bien sûr c’était le frère d’un gars qui était avec nous, il nous a emmenés voir son colombier sur la terrasse et nous a offert le thé, « soyez le Bienvenu ».

    visite de SAFI et des potiers

     

    Nous sommes ensuite allés manger dans un restaurant spécialisé en poissons et ce n’était pas ordinaire, mais délicieux.  Nous avons mangé à la marocaine avec les doigts.

     

    Nous n’allons pas voir le Château de mer car c’est une ruine dont il ne reste rien.

    visite de SAFI et des potiers

    visite de SAFI et des potiers

    le tour

    visite de SAFI et des potiersle décorateur

    visite de SAFI et des potiers

    le graveur

    visite de SAFI et des potiers

     

    Visite ensuite de la colline des potiers. Nous rencontrons pour la 3ème fois 2 jeunes filles de la Drôme qui viennent visiter la poterie car elles veulent développer cet art primitif  chez elles. Ce sont des artistes, poterie et musique. Nous visitons la coopérative des potiers tenue par le gars qui était avec les deux Françaises. Nous visitons la colline de la « poterie », puis revenons à la coopérative où l’artisanat est différent des autres et plus design. Nous faisons nos achats après l’habituelle âpre négociation.

     

    Nous retournons au camping gratuitement car la voiture qui nous prend n’est pas un taxi et nous fait plaisir ! Ils sont sympa ces Marocains.

     

    Notre clé 3G va nous permettre de mettre le blog à jour. Demain nous rencontrerons Younes car j’espère qu’il sera rentré de Casa et je tiens à le rencontrer.

     

    Beau soleil toute la journée, un peu frais le soir.

     

     

     


    2 commentaires
  • En route pour Safi. 24 janvier

     

    Ce matin nous partons pour Safi, ville en bord de mer avec comme spécialité les poteries et le phosphate aux alentours. Nous prenons l’autoroute pour contourner Casa et nous reprenons les petites routes après El Jadida. Nous préférons les petites routes pour la traversée des villages et c’est plus sympa car en plus on a le contact avec la population.

    En route pour SAFI

    Monique offre du chocolat aux jeunes venus nous rendre visite

    En route pour SAFI

    la mosquée

    En route pour SAFI

    le labour

     

    Nous ratons Oudaia que nous aurions voulu visiter, mais difficile de faire marche arrière, on n’a pas pris la bonne route. Nous traversons une contrée très agricole, culture de légumes, de betteraves, d’artichauts, la terre a l’air très bonne, noire. Les paysans sont en plein travaux : labour, herse, coupe des herbes. Beaucoup de fleurs jaunes et oranges, des soucis et des ficoïdes.

    En route pour SAFI

    à dos d'âne

    En route pour SAFI

    surcharge

     

    Il y a beaucoup de flaques d’eau dans les villages et les champs car il a beaucoup plu, mais aujourd’hui, ouf le soleil est revenu et il fait chaud.

     

    Arrivée à Safi avant 15h, on s’installe à l’écart pour éviter d’être l’un sur l’autre, mais le soir, il y aura d’autres arrivées !

     

    Nous partons visiter Safi, le souk et le marché. Nous rencontrons deux jeunes étudiantes qui nous emmènent pour acheter une clé 3G. il n’y a pas de WIFI au camping. Nous faisons un tour au bord de mer et contemplons les remparts.

    En route pour SAFI

    En route pour SAFI

    je me sens plus léger

    je me fais couper les cheveux car pas eu le temps avant de partir

    C’est une jolie ville et demain nous visiterons les potiers et le monument « tajine ». J’irai aussi rendre visite à un colombophile qui s’appelle Younès. Il est à Cas car son épouse est malade et il doit la soigner, il rentrera surement demain.

    En route pour SAFI

    le poisson pour ce soir

    En route pour SAFI

    et les carottes

     

    Achat de poissons, j’ai encore pas négocié suffisamment, ils sont trop forts ! Ce soir on mangera de la sole et des carottes.

     

    Retour au camping en petit taxi pour 10 dh. La clé 3G fonctionne à merveille, ouf c’est super, je pourrai mettre à jour le blog. Comme prévu, plusieurs nouveaux cc, des Lyonnais à côté de nous, çà ne les gêne pas !

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique